top of page


ALLÉGER 
SIMPLIFIER

 

Chaque ligne, chaque objet, chaque détail, chaque contraste, complique la lecture d'un espace.

Et si vous êtes plutôt " vision globale " embrassant d'un seul coup d'oeil ce que dégage un lieu, une accumulation excessive risque vite de fatiguer votre rétine  ! 

Sauf à se sentir bien dans un joyeux fouillis baroque surchargé, ce qui a son charme,  la façon de rendre un espace plus reposant, plus fluide, au delà d'une grande campagne de tri et classement, est de réduire ces "perturbations visuelles". ET surtout réduire celles qui sont inutiles,  pour privilégier, valoriser celles qui le méritent, 

apportent quelque chose à l'œil, sont des partis-pris décoratifs, des vrais choix.

Pour le reste, simplifions, simplifions, simplifions !

Si en regardant votre salon, vous avez toujours une impression de fouillis après des heures de pulsions ménagères et une grande campagne de rangement, c'est qu'il y a " trop de choses "ou qu'elles sont " trop visibles ". Comme un jeu des 7 erreurs on peut pointer du doigt ce qui fait "too much" et soit le supprimer ( le vendre, le donner, le remiser ou l'enfouir dans un placard)  soit  le repeindre ton sur ton, pour qu'il se fonde dans la masse. 

Les couleurs, et surtout les gris nuancés aident à dissimuler ce brouhaha de trop plein, font baisser les niveaux de contraste. En attendant de faire revenir le menuisier, un jeu de couleur peut calmer la sensation d'excès.

Dans le même ordre idée si vous avez beaucoup de livres et objets, autant les concentrer sur une étagère XXL prenant l'intégralité d'un mur que de disperser plusieurs étagères, sellettes ...etc. Gérer vos petites collections, addictions, inséparables... comme un cabinet de curiosité !

Et toujours, toujours laisser  un espace vide, un mur, un espace... qui donne une respiration, évite cette l'impression d'avoir tout saturé, d'avoir pu "caser tout  notre stock".

bottom of page