top of page

ESPACES DE VIE

ESPACES VivANTS

i

 

Coté habitat aussi tout évolue.

Pas uniquement les tendances de saison . 

Nos besoins (travailler à la maison, accueillir sa tribu ) nos envies (se remettre au vélo, craquer pour un oeuvre d'art) ...mais surtout nos humeurs.

l'idée n'est pas de rentrer chez soi dans un tableau figé en ayant juste comme préoccupation de ranger. Mais de pouvoir jouer avec l'existant, accueillir un nouveau projet, se laisser influencer par les saisons, les jeux de lumière, par ses propres changements de vie, tester la suggestion d'un ami...

C'est vrai des petites comme des grandes surfaces, mais plus encore pour les petites, cela contribue à une sensation d'amplitude, évite l'effet "Hamster ".

 

Changer. La disposition des meubles,  la couleur d'un panneau, quelques coussins, les contenus des cadres, le placement des choses ...on peut toujours optimiser, évoluer ! et aujourd'hui les systèmes de vente on-line, pour la plupart, permettent de tester sans frais .

Accueillir. Une nouvelle photo, un tableau , un objet, une création personnelle, un ami quelques semaines !

Se créer des surprises, découvrir une couleur en ouvrant une porte, comme la doublure d'un trench Paul Smith qu'on retrouve chaque fois avec émotion . Se réserver un mur d'expression, celui qui va accueillir, une jolie phrase, un collage, le mantra du moment ...

L'idée est de rester en interaction avec son environnement. Pas plus qu'un proche ne peut nous imposer son caractère, notre appartement nous imposer une emprise sourde et muette.

Il est là pour nous aider dans notre bien être, notre mobilité de vie, pas nous renvoyer une inertie sous prétexte d'être un "élément stable", rassurant....

Nos sources de bien être évoluent tous les jours et surtout notre compréhension profonde, intime de ce qui nous fait du bien est un grand chemin de sagesse...aucune raison que notre espace nous impose l'emprise de son inertie.

Pour ceux qui ne sont pas convaincus (dans les couples souvent l'un ou l'autre), essayez juste 2 ou 3 petits changements anodins, sans impact majeur, réversibles, un cadre, un rail de couleur ...ou partez d'un problème lui majeur: ras le bol  de se prendre les pieds dans ce siège ultra design, ras le bol ce monticule de chaussures dans l'entrée...

Même si on ne compte plus séminaires, magazines, articles dédiés à la créativité , l'innovation ...nous ne sommes pas  égaux quant à l'accueil au changement. Plutôt  early/adopter ou  too late /adopter ?

n'oublions jamais que tout change à chaque instant et notre cerveau également...

Je vous ai convaincus ? !

Noelle 

bottom of page